n’est-ce point un beau pays ?

a partir du texte de l'echange de paul claudel


Crédit graphisme - Alice Auxenfans

Crédit graphisme - Alice Auxenfans

Auteur

Paul CLAUDEL

Mise en scène

Théa PETIBON

ASSISTANTS METTEUR EN SCENE

Richard PFEIFFER

Charles PATAULT

Distribution

Pauline BRIAND

Alexandre GONIN

Paul MEYNIEUX

Théa PETIBON

Costumière

Clarisse ATGER

Scénographe

Elise AUGAN

Educatrice spécialisée

Louise HUARD

 

« Tout le drame est dans cette idée : L’idéalisme est représenté par la seule Marthe qui est en même temps la seule femme vraiment pratique. Tous les autres, qui sont des gens uniquement matériels, sont en réalité la proie des rêves. Marthe a beau secouer Laine, elle en peut le réveiller ce demi-sauvage. Au IIIème acte deux des quilles sont par terre. Il ne reste plus debout que Thomas et Marthe tend les mains à cet homme sincère et triste, comme au pontife grotesque et noir sous sa tiare d’une civilisation imbécile » - Paul Claudel

 

Il s’agit ici d’un diptyque. Une création « dans les murs » nourrie par une création « hors les murs ». 

Le projet s’appuie sur le texte de Paul Claudel, L’Échange, dans sa première version, écrite en 1894. Parmi la multitude d’axes présents dans son œuvre, nous avons choisi de travailler sur deux axes principaux : l’amour avec « un grand A », et le rêve américain. 

Ainsi tout d’abord l’amour que chaque personne découvre et perçoit différemment. Le grand amour qui n’est parfois que passager, celui qui est quelques fois intéressé, le grand amour à sens unique, celui qui est immuable, le grand amour passionnel, celui qui consume. L’amour partagé. 

Puis, l’importance de ces destinées toutes sorties d’un même rêve : le rêve américain. Cette idée d’immigration prédominante dans les années 1920 aux États-Unis est comme toutes les idées de migration, avant tout utopique. Paul Claudel dépeint dans son œuvre quatre stéréotypes de cet « American Dream ».

Nous irons pour concrétiser le deuxième volet « hors les murs », sous la forme d’un court métrage entre fiction et documentaire, à la rencontre de personnes ayant vécu des situations similaires de migration, et nous leur demanderons de partager avec nous lors d’entretiens leurs rêves, leurs projets et finalement ce qui les a animés dans leur recherche d’une autre vie. L’idée est de projetter ce travail autour d’une rencontre avec l’équipe et d’un débat, dans un cadre extra-théâtral.


Paul MEYNIEUX

Paul MEYNIEUX

Théa PETIBON

Théa PETIBON

Richard PFEIFFER

Richard PFEIFFER

Clarisse ATGER

Clarisse ATGER

Alexandre GONIN

Alexandre GONIN

Pauline BRIAND

Pauline BRIAND

Louise HUARD

Louise HUARD

Charles PATAULT

Charles PATAULT

Elise AUGAN

Elise AUGAN